Propositions qui changent la donne

GCP

Propositions qui changent la donne

Plus de 1 200 idées ont été reçues par les pistes d'action. Les idées ont été étoffées puis synthétisées en 107 propositions initiales. Ces propositions émergentes feront l'objet, entre mai et juin, d'un large éventail de consultations avec les parties prenantes. Cela se fera en étroite coordination avec Dialogues au Sommet sur les systèmes alimentaires et les travaux du comité scientifique.

Présentation des domaines d'action

Les cinq documents de synthèse présentent le résultat d'idées soumises entre décembre et février, intégrées dans les équipes Action Track, avec le soutien de Leviers de changement, et consolidées en approximativement 20 propositions potentielles de changement de jeu par piste d'action. Ces propositions relèvent de 15 domaines d'action. Ces domaines constitueraient le point de départ de coalitions d'action qui pourraient aider les gouvernements nationaux et les multiples parties prenantes à adopter, sur une base volontaire, des voies de transformation et des changements politiques et comportementaux associés vers des systèmes alimentaires plus durables.

Piste d’action n° 1

Accès à des aliments sains et nutritifs pour tous

L’objectif de la piste d’action n° 1 sera d’éliminer la faim et toutes les formes de malnutrition et de réduire l’incidence des maladies non contagieuses, permettant ainsi à chacun d’être bien nourri et en bonne santé. Il faut pour cela que tout le monde puisse accéder à tout moment à des quantités suffisantes de produits alimentaires abordables et sains, ce qui suppose d’accroître la disponibilité d’aliments nutritifs, de rendre la nourriture plus abordable et de réduire les inégalités d’accès à celle-ci.

Exprimez-vous sur chacun des domaines d'action énumérés à droite, en répondant à trois questions simples sur chacune de leurs pages respectives.

Piste d’action n° 2

Consommation durable

Action Track 2 vise à catalyser le passage à des modes de consommation durables et sains à travers des changements dans les politiques, les environnements alimentaires, les actions de la société civile, les offres du secteur privé et les comportements des consommateurs. Nous avons besoin d'une transition vers des régimes alimentaires plus sains, plus sûrs, favorables au climat et à la nature, éliminant le gaspillage alimentaire et construisant des économies alimentaires circulaires. Ce changement transformateur de la consommation doit renforcer les moyens de subsistance, l'action, les opportunités et la dignité des plus défavorisés et vulnérables, en particulier les petits exploitants, les populations autochtones, les pauvres des villes et, surtout, les femmes et les filles.

Exprimez-vous sur chacun des domaines d'action énumérés à droite, en répondant à trois questions simples sur chacune de leurs pages respectives.

Piste d’action n° 3

Production positive de la nature

La piste d'action 3 s'emploiera à optimiser l'utilisation des ressources environnementales dans la production, la transformation et la distribution des aliments, réduisant ainsi la perte de biodiversité, la pollution, l'utilisation de l'eau, la dégradation des sols et les émissions de gaz à effet de serre. Dans sa poursuite de cet objectif, la piste d'action visera à approfondir la compréhension des contraintes et des opportunités auxquelles sont confrontés les petits agriculteurs et
les petites entreprises le long de la chaîne de valeur alimentaire. Il s'efforcera également de soutenir la gouvernance du système alimentaire qui réaligne les incitations à réduire les pertes alimentaires et autres impacts environnementaux négatifs.

Exprimez-vous sur chacun des domaines d'action énumérés à droite, en répondant à trois questions simples sur chacune de leurs pages respectives.

Piste d'action n° 4

Moyens de subsistance et égalité

Action Track 4 s'efforcera de contribuer à l'élimination de la pauvreté en promouvant le plein emploi productif et un travail décent pour tous les acteurs de la chaîne de valeur alimentaire, en réduisant les risques pour les plus pauvres du monde, en favorisant l'esprit d'entreprise et en s'attaquant à l'accès inéquitable aux ressources et à la distribution de la valeur. . La piste d'action 4 améliorera la résilience grâce à la protection sociale et cherchera à faire en sorte que les systèmes alimentaires «ne laissent personne
derrière"

Exprimez-vous sur chacun des domaines d'action énumérés à droite, en répondant aux trois questions simples sur chacune de leurs pages respectives.

Piste d’action n° 5

Résilience

AT5 veillera à ce que les systèmes alimentaires affectés par les conflits, les chocs climatiques, environnementaux, naturels, sanitaires et économiques
et les contraintes, peuvent anticiper, maintenir la fonctionnalité, récupérer et s'améliorer à un meilleur état de fonctionnement. La piste se concentrera sur les approches intégrées et interdépendantes pour réduire la vulnérabilité aux risques aggravés; fragilité structurelle et causes systémiques de la réduction des risques; et sur la gestion des risques multiples et des crises dans et au sein des systèmes alimentaires.

Exprimez-vous sur chacun des domaines d'action énumérés à droite, en répondant aux trois questions simples sur chacune de leurs pages respectives.

Transversal

La gouvernance, aux niveaux local et national, a été identifiée comme un domaine d'action transversal, un domaine qui se rapporte à de nombreuses solutions de cluster proposées par les Action Tracks. Le domaine d'action de la gouvernance comprend deux domaines d'intérêt principaux : 1) la gouvernance du Sommet des systèmes alimentaires (FSS) et 2) la gouvernance des systèmes alimentaires plus largement.

Exprimez-vous sur chacun des domaines d'action énumérés à droite, en répondant aux trois questions simples sur chacune de leurs pages respectives.

DOMAINE D'ACTION 6.1